16e édition du Festival Musique du Bout du Monde

Gaspé, le 12 août 2019 – La 16e édition du Festival Musique du Bout du Monde présenté par Loto-Québec en collaboration avec Telus prenait fin hier et déjà, les organisateurs dressent un bilan positif.

Agissant comme vitrine des talents locaux et internationaux, cette édition aura atteint des records de découvertes en mettant en valeur la richesse des cultures au travers de prestations musicales mais aussi d’autres médiums tels que la danse ou les marionnettes.

Célébrer les musiques du monde dans tout le grand Gaspé

La programmation éclectique aura su éveiller la curiosité et rassembler des gens de tous âges et de toutes origines autour de beaux moments d’interaction culturelle. De l’électrique Hubert Lenoir aux rythmes endiablés de Galaxie en passant par les airs de salsa cubaine de Alain Pérez y la Orquesta jusqu’aux sonorités sahéliennes de Djely Tapa, cette programmation riche et diversifiée n’aura laissée personne indifférent.

Plus de 15,000 entrées ont été enregistrées entre le 3 et le 11 août 2019. Avec un taux d’attractivité de 54%1, le festival a réussi son pari en participant à faire du grand Gaspé une destination planifiée et une tradition de vacances dans les deux premières semaines du mois d’août pour des milliers de touristes.

Dans le cadre du 90e anniversaire du Tour de la Gaspésie, le Festival Musique du Bout du Monde invitait cette année à « Venir faire un tour » dans plusieurs municipalités cumulant plus de vingt plateaux culturels. Rappelons que le Festival Musique du Bout du Monde occupait le territoire du grand Gaspé, avec le pré-FMBM du 3 au 7 août 2019 présenté par la Ville de Gaspé, et le FMBM du 8 au 11 août au centre-ville de Gaspé.

Parmi les moments forts de l’événement, notons : la soirée à guichet fermé du vendredi 9 août avec Galaxie, Half Moon Run et Les Louanges, le produit d’appel Concert au lever du soleil au Cap-Bon-Ami avec Elisapie (complet depuis juin), Alain Pérez et ses 14 musiciens, ainsi que la collaboration des collectifs de percussionnistes gaspésiens et montréalais – Kilombo et Terrato.

« Les arts de la rue et la musique nous amènent à voyager à travers le monde et à confirmer nos racines par une programmation qui inspire à la mixité, à l’intergénération et à l’ouverture incluant entre autres Lucibela, Nomad’urbains et Illuzaö, K-Iri, Djely Tapa. » – Sophie Bourdages, Présidente Musique du Bout du Monde.

Sous le signe de l’innovation

Grâce à la nouvelle brigade verte, les festivaliers furent informés et sensibilisés à la bonne gestion des matières résiduelles et à l’importance du tri. Un défi relevé grâce à la collaboration entre la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie (RITMRG) et Musique du Bout du Monde, une entreprise d’économie sociale.

Au cours de l’année, l’organisation Musique du Bout du Monde fut sélectionnée pour prendre part à la cellule d’innovation du Living Lab en Innovation Ouverte (LLIO). Les festivaliers purent donc profiter de l’innovation technologique des bracelets RFID et ainsi acheter passeports, spectacles et consommations en ligne. En plus de simplifier le processus d’achat, la billetterie en ligne permit à l’organisation de corroborer la notoriété grandissante de l’événement.

Ce bilan confirme l’importance du festival pour la région et pour ses nombreux partenaires. Le Festival Musique du Bout du Monde est l’un des événements les plus populaires de la Gaspésie. L’édition 2019 fût le tremplin pour amorcer la consolidation et la professionnalisation des ressources humaines en complicité avec les quelques 250 bénévoles, et plus de 100 fournisseurs, pigistes et partenaires du milieu.

Dans le but de relever le défi de pénurie de main-d’oeuvre, cette vision de professionnalisation se poursuivra en 2020 et dans les années à venir.

– 30 –

Demande d’entrevues :

Tatiana Rivera, coordonnatrice à la communication

communication@musiqueduboutdumonde.com